Octobre, le temps mène à la dégradation

Et voici le mois d’octobre. L’automne s’installe. Les paysages sont encore verts du moins pour une bonne partie de ceux qui nous entourent mais les prémices sont là. Tout va commencer à se dégrader, le temps, les paysages, pour le reste, c’est souvent déjà bien entamé et je ne parle pas de la société, c’est bien connu, c’était mieux avant, au siècle dernier, du temps des cavernes quoi. Et oui, tout se dégrade, j’aurais bien tenté un selfie pour illustrer le mot ce mois-ci mais honnêtement, je ne m’en veux pas à ce point.

Tout ça pour dire que le mot devrait facilement inciter à lui trouver un tas de déclinaisons en le torturant un peu. Vous êtes donc tous invités à nous envoyer vos clichés. Tous, est une tournure grammaticale, un seul mec et quatre vingt dix neuf filles et c’est quand même tous. Donc c’est ouvert à toutes et à tous. Chacun peut apporter sa participation, pas besoin de s’inscrire, juste envoyer un ficher sur le mail du site. Donc visiteur d’un jour, si tu veux participer, c’est simple. tu n’est même pas obligé de revenir. Ah! juste une contrainte, à l’origine, la prise de vue doit venir d’un support argentique format 120 mini (film, positif direct, pola, c’est libre) et d’un appareil photo moyen ou grand format (voire très grand pour ceux qui ne reculent devant rien). Il n’y a même pas besoin d’être riche, un boite à godasses percée d’un trou ou un Holga, tout fonctionne, la seule limite, votre imagination (ou votre flemme).

Le mois de septembre s’est assez bien terminé. Nous n’avons pas été débordés par le lait mais tout de même douze participations. Chacun est ici remercié comme d’habitude, participants comme visiteurs.

Premier cliché demain

Bonnes promenades photographiques à tous

vers une lente dégradation

Nous voici le Vingt du mois. Bientôt l’automne, le mauvais temps, bref le temps où tout ou presque se dégrade. Dans dix jours, c’est le début du mois d’octobre et vous pouvez commencer à envoyer vos clichés pas dégradés eux de votre point de vue sur le mot dégradation. Ceux qui n’ont pas la photo ont encore le temps de plancher sur le sujet.

Mais nous sommes toujours en septembre et c’est toujours le mois du lait. Il est apparemment dur à tirer car il y a peu de photos ce mois-ci. Vous avez toujours le temps, c’est ouvert jusqu’à la fin du mois.

Pour le mois d’octobre 2016, après tergiversations entre moi-même et moi-même, je vous propose le mot « toilette ». Bon au singulier, c’est pas sur que ce soit facile sauf pour les bons élèves mais au pluriel, tout le monde devrait pouvoir s’en sortir.

Rappel des mots des prochains mois :

Sujet d’octobre 2015 : dégradation
novembre 2015 : roue
décembre 2015 : colonne
janvier 2016 : bois
février 2016 : liberté
mars 2016 : déglingué
avril 2016 : usine
mai 2016 : foire
juin 2016 : lavoir
juillet 2016 : musique
août 2016 : bateau
septembre 2016 : moulin
octobre 2016 : toilette

Les beaux jours sont encore là, bonnes balades photographiques.

Septembre, transformons le lait!

Août est derrière nous, les beaux jours aussi semble t’il. Août fut un beau mois en matière de photo. Quinze participations, c’est plutôt pas mal d’autant que le démarrage ne paraissait pas évident. Le rail s’est bien décliné, quelques surprises et de belles photos. Je regrette juste deux thèmes , un addict sniffant un coupon de rail de chemin de fer sur une table. J’y ai pensé mais trop tard et aussi pour les gens de l’est (certains ont participé par le passé) une vue du train à rail (laminoir) de Hayange.

Comme d’habitude, chacun est ici remercié de sa participation.

Maintenant, nous nous attaquons au mot « lait » et ses déclinaisons. Le mois part mal ou alors, vacances oblige les photos n’arrivent pas vite. C’est pourtant un mot qui devrait inspirer, 300 fromages et 65 millions de vaches à lait sans compter les digressions possibles voire les délires complets. Je rappelle aux passants que chacun peut participer. Un film scanné, un tirage sur papier qui permet de voir les procédés de chacun (là aussi scanné) tout est attendu avec gourmandise.

Bonne rentrée

Première photo jeudi.

Bientôt l’heure du lait

Même si c’est le mois d’août et que l’ambiance rend un peu apathique, nous sommes déjà le vingt du mois.

Ça tourne un peu au ralenti mais je suis un peu loin de toute borne wifi, du moins d’une borne ouverte à tout le monde.

Le rail est en bonne voie pour nous mener au bout du mois mais il ne faut pas que ceux qui n’ont pas encore envoyer leur participation se laissent aller. Il y a de la place pour tout le monde, habitués comme passant d’un jour. Que ceux qui hésitent n’hésitent pas.

Dans dix jours, nous nous attaquerons au mot lait. J’espère que pour une majorité d’entre nous, la photo est déjà tirée ou au moins développée. Le thème, c’est autour du lait, de sa traite à sa consommation, la façon de le décliner est immense et pour ceux qui ont de l’imagination, le mot se décline aussi avec des produits immangeables. Bref, la possibilité d’être étonné est probable.

Pour finir, pour le mois de septembre 2016, je vous propose le mot « moulin » moulin des villes, moulin des champs, tout le monde doit pouvoir y trouver inspiration.

Rappel des mots des prochains mois :

Sujet de septembre 2015 : lait
octobre 2015 : dégradation
novembre 2015 : roue
décembre 2015 : colonne
janvier 2016 : bois
février 2016 : liberté
mars 2016 : déglingué
avril 2016 : usine
mai 2016 : foire
juin 2016 : lavoir
juillet 2016 : musique
août 2016 : bateau
septembre 2016 : moulin

Bonne fin de mois d’août