Janvier, faisons photo de tout bois

Et voila, décembre est derrière nous et accessoirement 2015. On peut pas dire que cette dernière année restera comme un grand cru de progressisme dans l’histoire, du moins pour nous habitants de l’hexagone, car pour une bonne partie du monde, chaos et désolation sont un quotidien bien ancré que les jours qui passent n’améliorent pas.

Comme nous sommes tous des individus furieusement optimistes, nous allons commencer par nous souhaiter une bonne année 2016. Que les vœux de chacun soient exaucés, bon évitez d’être trop gourmands car ceux qui relèvent du pieu ou de la commande au père Noël n’ont aucune chance de voir un début de commencement. Quand à celui de dire, après un réveillon qui vous a conduit sous la table à dire, c’est fini, j’arrête de boire, on regrette dès le jour même de l’avoir prononcé.

Pour en revenir à décembre, le mois du mot « colonne » s’est terminé tranquillement . Le mois est parti lentement mais en fin de compte, nous avons été douze à participer. Chacun est ici remercié. Les participants pour les photos offertes mais aussi les visiteurs d’un jour pour avoir pris le temps de jeter un œil.

Nous voici donc en janvier. Ce mois-ci, nous plancherons sur le mot « bois ». Du bois, il y en a partout, sur pied, à la découpe et même dans le hautbois, là je suis pas sur. Donc aucune excuse pour ne pas trouver de quoi alimenter en image ce jeu.

Et encore une fois, toi passant qui passe, tu peux participer, il y a juste à valider les conditions générales de vente.

Première photo demain

Encore bonne année et qu’elle vous apporte plaisirs photographiques

Victor

Publicités

Préparons nous à sortir du bois

Et voilà, dans cinq jours, ce sera le jour de la bûche et le début d’une rapide descente vers la fin de l’année, l’époque des fêtes et des agapes pour tout ceux qui fréquentent cet endroit du moins, je le souhaite à chacun parce que pour tout le monde partout dans le monde, c’est pas gagné et c’est dommage. Pour les vrais fêtards la gueule de bois est tapis dans l’ombre.

Et dans dix jours, c’est le mois du bois, brut, travaillé, au propre comme au figuré. Votre imagination est votre seule contrainte.

A vos images (pour ceux qui veulent nous rejoindre, c’est du film 120 minimum).

Le mois de la colonne s’écoule tranquillement. Malgré un démarrage difficile, nous aurons des photos jusqu’au bout du mois mais cela ne doit pas empêcher les feignants de ne pas avoir de remords. C’est ouvert tard le soir.

Décembre 2016 sera le mois du mot fin

Rappel des mots des prochains mois :

Sujet de janvier 2016 : bois
février 2016 : liberté
mars 2016 : déglingué
avril 2016 : usine
mai 2016 : foire
juin 2016 : lavoir
juillet 2016 : musique
août 2016 : bateau
septembre 2016 : moulin
octobre 2016 : toilette
novembre 2016 : verre
décembre 2016 : fin

Bonnes fêtes de fin d’année

Décembre, que la colonne s’avance

Nous voila en décembre, le mois de la colonne commence. Vos photos sont attendues. Sur le coup, je me suis demandé si le mot n’était pas un peu réducteur mais en y réfléchissant bien, pas tant que ça. Il y a plein de possibilités. Bien sur, déjà des colonnes pylônes, antiques ou contemporaines, mais pas que. A vous de nous étonner. Un cliché de sa scoliose au rayons X doit marcher mais sur support argentique et pas numérique hein! Et là on peut même être dans le très grand format.

Même si vous n’avez pas encore le sujet, vous avez une vingtaine de jours devant vous et puis sinon, en archive il doit bien y avoir une proposition possible. Encore une fois, je rappelle que c’est ouvert à tous et que les nouveaux sont les bienvenus.

Le mois de la roue est fini. Un peu en roue libre. Pourtant, le mot était prometteur mais bon, il y a des mois ou l’inspiration manque. Nous avons été dix à participer. Comme d’habitude, chacun est ici remercié, les participants mais aussi les visiteurs, lesquels sont vivement incités à contribuer.

Première photo jeudi. Après, il va falloir tout de même que quelques uns se décident de ne pas attendre la fin du mois.

Bonnes balades photographiques.

Après la roue, la colonne

En fait, en matière de direction, la colonne serait plutôt avant la roue mais la juxtaposition des deux mot est liée à un hasard total. Je ne regarde pas trop les mots précédents quand je choisis.

Donc dans dix jour, nous plancherons sur le mot colonne. C’est marrant, j’ai tapé « colonne de la liberté » dans le navigateur universel et le premier article renvoyé est celui de Wikipédia sur la colonne de juillet autrement dit, celle de la place de la Bastille. En son sommet, trône le génie de la liberté. Par les temps qui courent, la défense des libertés a du sens.

Donc, c’est parti pour l’envoi de vos images.

En attendant, la roue est poussive. Il reste deux ou trois photos, c’est un petit mois mais ici, c’est comme les bistrots, c’est ouvert tard le soir et vous avez encore quelques jours pour trouver un sujet.

Décembre 2016 sera le mois du mot fin.

Rappel des mots des prochains mois :

Sujet de décembre 2015 : colonne
janvier 2016 : bois
février 2016 : liberté
mars 2016 : déglingué
avril 2016 : usine
mai 2016 : foire
juin 2016 : lavoir
juillet 2016 : musique
août 2016 : bateau
septembre 2016 : moulin
octobre 2016 : toilette
novembre 2016 : verre
décembre 2016 : fin

Bonnes balades photographiques.