Février, à nous la liberté

Bon, le mois de janvier est terminé, j’ai été pingre sur les voeux, on a toujours l’impression d’avoir le temps. Ce mois-ci, on s’attaque à la liberté (on devrait écrire le mot avec une majuscule). Enfin, c’est une façon de parler parce que au premier degré, il y a du monde qui s’en est chargé chez nous cette dernière année et d’autres qui continuent au nom de la sécurité. Quant au reste du monde, il y a un paquet d’endroits où le mot ne veut pas dire grand chose à part quand il s’agit d’entreprendre.

Donc voila, vous avez toute liberté de délirer sur ce mot, pas de censure ou presque, évitez quand même que débarquent devant mon clapier des mecs avec des fusils d’assaut qu’ils soient casqués bottés ou enturbannés :-)

Une chose est sure, c’est que je n’ai pas beaucoup d’imagination, je pensais le mot un peu difficile mais les premières photos reçues montrent que bien au contraire le thème est ouvert. j’en arrive à regretter de n’avoir pas plus souvent choisi des mots abstraits.

En tout cas, encore une fois, le jeu est ouvert à tout le monde, ce mois-ci, nous avons eu deux premières participations, bienvenue à leurs auteurs. Pour participer, c’est simple (bon, c’est quand même du format 120 minimum), il faut juste envoyer sa participation sur le mail du blog avec un minimum d’informations et de préférence un titre. C’est simple on vous dit.

En janvier, nous avons été seize à montrer de quel bois nous nous chauffions. C’est plutôt pas mal et j’espère que février sera de la même veine. Comme d’habitude, chacun est ici remercié de sa participation, les passants qui sont passés aussi, avec une invitation à pousser la porte de la taverne.

Sinon, le mois risque d’être un peu court alors, pour les chroniques de la dernière ligne droite, n’attendez pas le trente pour vos envois

Première photo mercredi, hé hé, le suspens…

Bonne balades photos à tous

Demain la liberté

Bon demain, chez nous, je sais pas. Après-demain chez un grand nombre de nos voisins en particulier d’outre-méditerranée, c’est pas encore gagné. Et oui, elle se mérite et chez nous, c’est dommage de voir qu’aujourd’hui, au mon d’une sécurité qui ne peut de toute façon pas être garantie sans faille, on en profite pour écorner celles déjà acquises.

Bon, c’est pas tout, nous sommes le vingt janvier (déjà…) et vous pouvez commencer à envoyer vos propositions sur le mot « liberté ». Tout est acceptable du moment que les règles « techniques » sont respectées, le premier degré (évitez tout de même la statue de la Liberté, je n’ai personnellement rien trouvé d’autre), le second ou le troisièmement degré, la métaphore, l’allégorie, ce que vous voulez. Vous avez toute liberté sur le sujet et votre choix sera notre bonheur.

Maintenant, il va falloir trouvez au moins douze ou treize participations. C’est un peu un challenge sur un sujet comme celui-ci alors, si vous n’avez que la statue de la Liberté, ce sera tout de même un plaisir.

Décembre 2016 sera le mois du mot fin

Rappel des mots des prochains mois :

Sujet de février 2016 : liberté
mars 2016 : déglingué
avril 2016 : usine
mai 2016 : foire
juin 2016 : lavoir
juillet 2016 : musique
août 2016 : bateau
septembre 2016 : moulin
octobre 2016 : toilette
novembre 2016 : verre
décembre 2016 : fin

Bonnes balades photographiques

Coup de foudre

201512201

Cette photo a une histoire : je faisais du 24×36 depuis 1965 ! Mais voilà qu’un jour, dans une brocante je vois un appareil à soufflet un peu défraîchi, je le marchande pour cinq euros, oui une thune.
Rentré chez moi je le manipule, je déclenche, ça a l’air de fonctionner alors je sors acheter une pelloche, une Portra 160 NC (et oui ça date ) et je la charge puis je prends la voiture pour aller me balader.C’était un bel après midi de Septembre ! Je fais mes huit photos et je file au labo !
Quand je récupère le boulot, stupéfaction, les images sont bien exposées et d’une définition étonnante ( pas toutes cependant, mais quand c’est bon c’est bon )
Et c’est ce jour là que j’ai découvert et aimé le moyen format.
L’appareil, c’était un Zeiss-Ikon Ikonta et depuis j’ai accumulé les boîtiers MF

Commentaire et photo : Bokey Shutter —- (galerie Flickr)

Zeiss-Ikon Ikonta – Portra 160 NC

Ciseleur de copeaux

201512191

Décoration picturale sur un poste de distribution d’E.D.F. à Revel (81); ville de tradition concernant le travail sur bois.

Un album finement ciselé…
https://www.youtube.com/watch?v=XMXACjSnEsM

Le groupe
https://fr.wikipedia.org/wiki/Allah-Las

Un avis musical
http://www.lesinrocks.com/musique/critique-album/allah-las-worship-the-sun/

Commentaire et photo : Franville

Mamiya press, Foma 100, Ilford MG4, Foma R 09.

Janvier, faisons photo de tout bois

Et voila, décembre est derrière nous et accessoirement 2015. On peut pas dire que cette dernière année restera comme un grand cru de progressisme dans l’histoire, du moins pour nous habitants de l’hexagone, car pour une bonne partie du monde, chaos et désolation sont un quotidien bien ancré que les jours qui passent n’améliorent pas.

Comme nous sommes tous des individus furieusement optimistes, nous allons commencer par nous souhaiter une bonne année 2016. Que les vœux de chacun soient exaucés, bon évitez d’être trop gourmands car ceux qui relèvent du pieu ou de la commande au père Noël n’ont aucune chance de voir un début de commencement. Quand à celui de dire, après un réveillon qui vous a conduit sous la table à dire, c’est fini, j’arrête de boire, on regrette dès le jour même de l’avoir prononcé.

Pour en revenir à décembre, le mois du mot « colonne » s’est terminé tranquillement . Le mois est parti lentement mais en fin de compte, nous avons été douze à participer. Chacun est ici remercié. Les participants pour les photos offertes mais aussi les visiteurs d’un jour pour avoir pris le temps de jeter un œil.

Nous voici donc en janvier. Ce mois-ci, nous plancherons sur le mot « bois ». Du bois, il y en a partout, sur pied, à la découpe et même dans le hautbois, là je suis pas sur. Donc aucune excuse pour ne pas trouver de quoi alimenter en image ce jeu.

Et encore une fois, toi passant qui passe, tu peux participer, il y a juste à valider les conditions générales de vente.

Première photo demain

Encore bonne année et qu’elle vous apporte plaisirs photographiques

Victor

Préparons nous à sortir du bois

Et voilà, dans cinq jours, ce sera le jour de la bûche et le début d’une rapide descente vers la fin de l’année, l’époque des fêtes et des agapes pour tout ceux qui fréquentent cet endroit du moins, je le souhaite à chacun parce que pour tout le monde partout dans le monde, c’est pas gagné et c’est dommage. Pour les vrais fêtards la gueule de bois est tapis dans l’ombre.

Et dans dix jours, c’est le mois du bois, brut, travaillé, au propre comme au figuré. Votre imagination est votre seule contrainte.

A vos images (pour ceux qui veulent nous rejoindre, c’est du film 120 minimum).

Le mois de la colonne s’écoule tranquillement. Malgré un démarrage difficile, nous aurons des photos jusqu’au bout du mois mais cela ne doit pas empêcher les feignants de ne pas avoir de remords. C’est ouvert tard le soir.

Décembre 2016 sera le mois du mot fin

Rappel des mots des prochains mois :

Sujet de janvier 2016 : bois
février 2016 : liberté
mars 2016 : déglingué
avril 2016 : usine
mai 2016 : foire
juin 2016 : lavoir
juillet 2016 : musique
août 2016 : bateau
septembre 2016 : moulin
octobre 2016 : toilette
novembre 2016 : verre
décembre 2016 : fin

Bonnes fêtes de fin d’année