La Foire de Nasbinals

201605201

A la Foire de Nasbinals dans l’Aubrac, les maquignons, c’est du sérieux.

Photo : Dominique Granier

Mamiya 7II – Ilford HP5 au 65mn – Scan du nèg. sur Epson V700.

Publicités

3 réactions sur “La Foire de Nasbinals

  1. Les vendeurs-acheteurs de bétail , présentent , quelque soit la région , des similitudes , carrés , lourds et chauves si jeunes , maigrelets et coiffés d’une bâchouse si âgés . En Morvan la biaude grise , sâle jetée sur les épaules , mais dont les poches sont surgonflées de rouleaux de bifetons . Précurseurs de la fonction DAB en campagne . J’en ai su avoir quitté l’auberge à l’aube , pour abreuver les väcs , avant d’attaquer le déjeuner , prétexte à revoir la patronne haletante , les yeux enfoncés dans le noir ; et estimer , voire parier , sur le fait qu’icelle a dormi et avec qui ? car son habituel à la minuit cuvait déjà dans le fossé en bas du pré plus purin que pur , c’est du sûr . J’ai aperçu la même madame Moreau 40 ans après , sur un tabouret d’étable à 3 pattes , regrettant l’époque de ces ventes locales . Une figure , comme on le dit par ces villages . J’ai appris que son fils , au moins à elle , après les écoles , avait fait avocat . Métier vu d’ici comme la pratique d’une sorte de magie , qui fait sans effort et en costume de premier communiant , surgir d’un chapeau , des bifetons , même si le nom a changé . Ce qui retourne le pistolet dans le coeur d’or , des ceux qui en avaient dans les armoires à lapins , qui s’ont pas compris que fallait changer en ero , et qui sont restés benêts . Un peu comme en 1946 , les conteneurs de fric tombé du ciel , avaient amené plus de billet qu’il n’était possible de régulariser . Et dans un court laps de temps , il y a eu course aux achats urgents , entre autres de biens presque nationaux ayant appartenu à des familles compromises . Ces temps , on les revivra , certain . Le commerce du bétail mène même à des considérations sur la monnaie extra nationale . J.GERARD

  2. Bonjour,
    Félicitations. C’est une belle photographie documentaire.
    J’étais à Antrenas, juste à côté, en… 1950 et 51, mais trop jeune pour faire des clichés !
    En Lozère certains coins sont hors du temps, surtout pour la photographie NB.
    Paul

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s