Liberté

201602251

Photo : Ariane Battaini

Hasselblad, film ilford HP5, scanner Epson V800.

Publicités

Du morse pour la Liberté

201602101

A gauche Récepteur TSF Radialva Groom 1939 ( pour écouter Radio Londres).
A droite Emetteur-valise de la résistance PARASET (1943) copie fidèle construite par l’auteur et fonctionnant sur la bande radioamateur de 7 MHz.
Les écouteurs sont d’époque et le manipulateur morse est un modèle PTT 1930.

Commentaire et photo : Paul Maria-Cagliari

SINAR P – 4×5 Symmar S 5,6/210 mm – Fomapan 200 (à 130 iso)
Révélateur Rodinal 1+50 8’30 à 20°
Scanner CANON 9950F SCAN du PF

La liberté malmenée mène à la déglingue

Nous sommes le vingt février. Il est toujours temps de faire des propositions sur le mot « liberté » mais ne tardez pas trop. Ce mois-ci l’auberge ferme à 29. Et oui, février est un mois qui prend des libertés avec le calendrier. Nous avons vu jusqu’à présent des choses intéressantes mais si le mois était à ma surprise bien parti, la liberté a l’air de s’essouffler aussi, si vous hésitiez et bien, n’hésitez pas, participez!

Nous allons doucement vers le mois du mot « déglingué ». Il est d’actualité, tout fout le camp, tout se détraque même les saisons. Attention, nous avons traité en novembre le mot dégradation ce n’est pas tout à fait la même chose et puis honnêtement, je ne fais pas trop gaffe à la succession des mots et des fois, je peux retenir des sujets pas trop éloignés.

Donc, c’est parti pour vos envois, attendus avec impatience. Encore une fois, c’est ouvert à tous même au visiteur d’un soir du moment qu’il amène de quoi régaler.

Décembre 2016 sera le mois du mot fin.

Rappel des mots des prochains mois :

Sujet de mars 2016 : déglingué
avril 2016 : usine
mai 2016 : foire
juin 2016 : lavoir
juillet 2016 : musique
août 2016 : bateau
septembre 2016 : moulin
octobre 2016 : toilette
novembre 2016 : verre
décembre 2016 : fin

Bonnes balades photographiques

Liberté sexuelle

201601191

Un petit poisson, un petit avion, s’aimaient d’amour tendre…

Le fruit des amours incongrus d’un avion et d’un poisson, accompagné des ses grands parents célestes dont on distingue les queues,
mais sans voir celles des grands parents aquatiques.

L’amour, l’amour Gainsbourg, l’amour Gainsbarre :
https://www.youtube.com/watch?v=LE06lqT0Y2g

Commentaire et photo : Franville

Tmax 400 à 200 iso, HC110 à 5 % et Foma 131

Février, à nous la liberté

Bon, le mois de janvier est terminé, j’ai été pingre sur les voeux, on a toujours l’impression d’avoir le temps. Ce mois-ci, on s’attaque à la liberté (on devrait écrire le mot avec une majuscule). Enfin, c’est une façon de parler parce que au premier degré, il y a du monde qui s’en est chargé chez nous cette dernière année et d’autres qui continuent au nom de la sécurité. Quant au reste du monde, il y a un paquet d’endroits où le mot ne veut pas dire grand chose à part quand il s’agit d’entreprendre.

Donc voila, vous avez toute liberté de délirer sur ce mot, pas de censure ou presque, évitez quand même que débarquent devant mon clapier des mecs avec des fusils d’assaut qu’ils soient casqués bottés ou enturbannés :-)

Une chose est sure, c’est que je n’ai pas beaucoup d’imagination, je pensais le mot un peu difficile mais les premières photos reçues montrent que bien au contraire le thème est ouvert. j’en arrive à regretter de n’avoir pas plus souvent choisi des mots abstraits.

En tout cas, encore une fois, le jeu est ouvert à tout le monde, ce mois-ci, nous avons eu deux premières participations, bienvenue à leurs auteurs. Pour participer, c’est simple (bon, c’est quand même du format 120 minimum), il faut juste envoyer sa participation sur le mail du blog avec un minimum d’informations et de préférence un titre. C’est simple on vous dit.

En janvier, nous avons été seize à montrer de quel bois nous nous chauffions. C’est plutôt pas mal et j’espère que février sera de la même veine. Comme d’habitude, chacun est ici remercié de sa participation, les passants qui sont passés aussi, avec une invitation à pousser la porte de la taverne.

Sinon, le mois risque d’être un peu court alors, pour les chroniques de la dernière ligne droite, n’attendez pas le trente pour vos envois

Première photo mercredi, hé hé, le suspens…

Bonne balades photos à tous