Essai de couleur d’automne

201412041

Commentaire et photo : Armand Benedic

Arca 4×5, Ilford FP4. Scan puis négatif numérique. Oléotypie couleur sur papier Foma 112

Publicités

9 réactions sur “Essai de couleur d’automne

  1. Voici quelques précisions. Je dis bien quelques car le sujet est farci de petites astuces dont je ne connais qu’une infime partie.

    Le négatif numérique est obtenu après scan du négatif argentique ou d’un fichier d’appareil photo numérique. Ce fichier est optimisé sous Photoshop (ou autre), inversé pour obtenir un négatif et imprimé sur un support transparent. Cela permet de se passer de labo pour travailler et agrandir un négatif. L’autre solution consiste, avec un labo argentique, a faire du contretypage, c’est à dire à agrandir son négatif originel, et le tirer deux fois. Le premier tirage sera une grande diapo, le deuxième sera un grand négatif.

    Ensuite vient la partie Oléotypie. Cela consiste à avoir un papier sur lequel on dispose une couche de gélatine photo sensibilisée avec du bichromate d’ammonium ou de potassium (toxique). Une fois sec, ce papier est insolé sous UV (danger pour les yeux entre-autres) avec le négatif numérique en contact direct sur le papier. Une fois insolé, on lave le papier et on encre avec de l’encre taille douce. Cette encre est grasse, à base d’huile de lin. La particularité du tirage tient dans le fait que pour les parties non insolées (les blancs), la gélatine n’est pas tannée, se gorge d’eau et de fait, repousse l’encre grasse. Les blancs restent blancs. A l’inverse, les parties insolées (les noirs) verront leur gélatine tannée et l’encre adhérera sur ces parties.

    Voilà, pour faire très simple, c’est le principe. C’est relativement simple en N&B, mais en couleur, on rejoint toutes les difficultés du peintre pour obtenir le teinte, la nuance voulue. Pour tout dire sur cette vue ci-dessus, c’est mon véritable deuxième essai. Je l’ai fait en deux séances espacées de trois ou quatre jours. Mais je ne suis pas satisfait car les couches de rouge sont trop épaisses. Il faut que je me trouve une technique. Ceci dit, je trouve ce procédé très intéressant car il offre une large latitude d’interprétation, que ce soit en N&B comme en couleur.

    Pour plus d’infos, voir ici :

    http://disactis.com/forum/

  2. Bonjour

    Je ne connais pas le nèg numérique, et l’oléotypie que de nom; mais le résultat est très agréable.
    Quelques précision peut-être?
    a+
    franville,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s